Claude Béchard, intronisé au Temple de la Renommée du Panthéon des sports

Claude Béchard, numéro 22, juge de ligne dans la LNH de 1966 à 1980.

 
 
 

Né à Trois-Rivières en 1938, Claude Béchard fut un pionnier de sa profession, ouvrant la porte aux Francophones pour devenir arbitre et juge de lignes dans le hockey professionnel. Avant son entrée dans la Ligue nationale de hockey (LNH), cela faisait plusieurs d’années qu’il n’y avait pas eu d’officiels francophones dans la ligue. Il pavé la voie à d’autres officiels, notamment les Denis Morel, Gérard Gauthier et Richard Trottier. Juge de ligne dans la LNH de 1966 à 1980, il a arpenté les patinoires nord-américaines et s’est élevé parmi les meilleurs de sa profession.

 

Reconnu pour sa rapidité et son intensité sur la patinoire, M. Béchard a quitté la LNH à l’âge de 41 ans, soit après la saison de 1980. Au cours de sa longue carrière, il a eu la distinction d’avoir œuvré dans neuf finales de la Coupe Stanley, mais aussi lors du match des étoiles de la LNH ; deux marques de reconnaissance pour son travail exemplaire et son excellence sur la glace.

 

Il a aussi officié durant le fameux match de 1975 entre le Canadien de Montréal et l'Armée rouge. M. Béchard, en entrevue à RDS en juin 2004, avait alors admis que « c'était un honneur de participer à cette rencontre, mais il n'y avait pas la tension que l'on retrouve lors d'un sixième ou septième match de la coupe Stanley. Ce n'était pas comme la finale de 1975 ou encore celle de 1974 entre les Flyers et les Bruins. »

 

 

Claude Béchard fut également associé au hockey junior québécois puisqu’il fut officiel en chef de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) jusqu’en 2005.

 

Véritable monument du sport trifluvien, il a également été un populaire animateur de radio en Mauricie. Son fils Daniel a suivi les traces de son paternel, lui qui est juge de lignes dans la LHJMQ depuis plus de 20 ans.

 

« Mon père ne m’a jamais demandé d’officier, affirme son fils Daniel. J’ai commencé à la fin de ma carrière, à 17 ans. C’est tout naturel pour moi de suivre ses traces; j’ai été élevé dans le domaine. Cette volonté d’arbitrer est venu de moi. »

 

Claude Bédard est décédé le 5 juillet 2007.

 

« Depuis son décès, soit 10 ans, il n’y a pas une semaine qui passe sans que l’on me parle de mon père : de sa bonne humeur, du fait qu’il était aimé et apprécié de tous. C’est plutôt remarquable pour un officiel », conclut son fils, Daniel Béchard.

 

 

Source :

Panthéon des sports

Hockey Québec

Marie-Joël Desaulniers

Communications

Suivez-nous

Social

Dernières nouvelles